Entreprendre dans la musique : nos 5 astuces

entreprendre dans la musique

Entreprendre dans la musique

C’est un sujet qui nous a tenu à cœur pendant plusieurs mois avant de nous lancer dans l’aventure BPF records, et c’est pourquoi nous voulions partager avec vous notre expérience d'entrepreneur dans la milieu de la musique. Voici nos 5 conseils pour bien entreprendre dans la musique.

1 - Trouver le projet qui vous passionne

Pour entreprendre dans le milieu de la musique, il faut d'abord s'orienter sur le secteur qui vous passionne.

De multiples secteurs d'activité existent dans la musique. L’événementiel, DJ pour des mariages, société de production, ingénieur du son, tourneur, manager... Les domaines sont multiples et variés, avec des compétences requises bien spécifiques. A vous de vous orienter sur celui qui vous passionne et dans lequel vous avez le plus de légitimité.

Prenons l'exemple de BPF Records. C’est avant tout deux amis et musiciens passionnés de musique, Baptiste MAIGNANT et Pierre-Francis MIONNET. Ils ont tout deux eu l’occasion de jouer dans des formations musicales aux influences variées : classique, blues-rock, funk, jazz, folk... Et encore actuellement, font partis des groupes Adalta, de folk irlandaises, et Nali, de folk/jazz-fusion. Ils se sont mis à composer en MAO (musique assistée par ordinateur) et ont travaillé comme compositeurs sur des projets de jeux vidéo. Ils ont alors trouvé leur projet : créer une société de production spécialisée dans le sound designer et la composition de bande sonore. BPF Records était né.

 

2 - S'adresser aux bons organismes

Les premières questions que l'on se pose quand on veut créer son entreprise, c’est « à qui dois-je m’adresser ?! » et « comment faire ?! ».

Il faut savoir que de nombreux organismes encouragent à l’entreprenariat et vous aident dans les démarches administratives que cela implique. Nous vous conseillons de participer aux réunions d’informations de la BGE. Cet organisme propose des réunions d’informations sur l’entreprenariat, et un accompagnement individuel personnalisé en fonction de votre projet. Etant financé par l’Etat, ce suivi est entièrement gratuit. De plus, la BGE propose des formations plus ciblées sur le marketing, la communication, la comptabilité, etc. ; choses dont on n’est pas forcément spécialiste en étant musicien…

Il est aussi possible de passer par la chambre de commerce et de l'industrie (CCI) si votre activité concerne la vente de musique. Dans tous les cas, un rendez-vous avec l’un de ces organismes vous permettra de vous poser les bonnes questions, notamment sur la pertinence de votre offre dans le marché actuel de la musique, mais aussi de mieux comprendre les différentes démarches à effectuer.

3 - L'auto-entrepreneuriat : simple et gratuit

Pour créer sa société, de nombreux statuts juridiques existent. Après une étude, lancer sa société semble impossible car trop engageant d'un point vue juridique et budgétaire. Mais une solution simple et gratuite existe : la MICRO ENTREPRISE.

Communément appelé auto-entrepreneur, le micro-entrepreneur a un statut juridique, son entreprise et sa personne se confondent. Le statut permet d'avoir un numéro SIRET, de facturer et d'avoir une existence juridique et légale. La micro entreprise présente des avantages fiscaux et une demande d'ACCRE permet d'avoir une baisse significative des charges pendant 3 ans.

Les démarches sont simples et gratuites. Il suffit de remplir une déclaration d’auto-entreprenariat sur le lien suivant : https://www.portail-autoentrepreneur.fr/devenir-auto-entrepreneur. Dans cette déclaration, on vous demandera simplement des documents d’identités et des documents relatifs à votre situation actuelle. Il vous sera aussi demandé votre activité principale et votre/vos activité(s) secondaire(s). L’activité principale correspond à l’activité qui vous rapportera le plus, en terme simple. Les activités secondaires, ne sont pas obligatoires, mais peuvent être intéressantes si l’on veut étendre son champ d’activité. Une fois le formulaire rempli, vous serez rattaché soit à l’URSSAF, soit à la CCI selon votre activité principale. A noter, qu’il existe plusieurs aides à la création d’entreprise selon votre situation !

 

 

4 - En parler autour de soi

La micro-entreprise impose de par son statut d'être seul sur son business, mais il est très important de s'entourer. BPF Records n'aurait pas vu le jour sans des amis sur qui compter et le soutien de la famille. Il permet de garder le moral au beau fixe, d'être aidé sur certains aspects moins maîtrisés, mais aussi de trouver des premières opportunités.

Parler de son projet autour de soi, à ses amis, à la famille, permet de créer un premier réseau solide et de trouver ses potentiels premiers contrats. C'est ainsi que BPF Records trouva ses premiers projets. Grâce à notre ami Hugues Tourneur, étudiant chez RUBIKA, BPF Records travailla comme sound designer et compositeur sur deux projets étudiants : Musing Polaris et GIFTA.

 

5 - Développer votre réseau

Les amis et la famille forment un réseau solide mais limité. Il faut donc continuer de développer son réseau pour se faire connaître et intégrer de nouveaux projets.

Les réseaux sociaux sont devenus incontournables pour étendre son réseau d'influence. Nous vous conseillons de vous concentrer sur 3 réseaux maximum. Il faut choisir ses réseaux en cohérence avec son secteur d'activité. De plus, créer son internet et travailler son référencement SEO / SEA est un très bon outil pour avoir une existence sur le web et se faire connaître.

De nombreux lieux de rencontre pour entrepreneurs et musiciens existent dans les grandes villes. A Lille, des salons sont organisés régulièrement (Lille Grand Palais). De plus, certains bars lillois organisent des soirées de rencontre pour entrepreneurs (exemple : apéro com).

 

Nous espérons que ce premier article vous aura été utile ! N’hésitez pas à nous envoyer vos questions ou conseils éventuels !

Soutenez-nous ou découvrez nos compositions sur nos réseaux sociaux:

Une réflexion au sujet de « Entreprendre dans la musique : nos 5 astuces »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *