Nos 5 conseils pour débuter en Sound Design

Conseils sound design

Préambule

Hello la compagnie !

Malgré la situation actuelle, nos derniers mois ont été riches en projets. Jeux vidéo, films d'animation, nous étions chargés d’élaborer l'ambiance sonore complète de ces projets : musique et bruitage. Or, en montrant les projets à nos proches, on ne nous parlait que de musique ! « Pas mal la musique », « Ta compo’ colle bien à l’ambiance du jeu », « Mouais… pas mon style », « t’as vraiment passé 3 mois sur 3 minutes de musique ?!» ! Rien sur le bruitage ! C'est pourtant le plus gros du travail. Alors, on s'est dit qu'aujourd'hui on allait vous parler de ce métier de l'ombre et vous donner quelques conseils. Je veux, bien sûr, parler de ce qu'on ne remarque pas forcément mais qui, pourtant, est essentiel à l’immersion et à l’illusion : le bruitage ou sound design.

Un petit mot sur les banques de sons

Coconuts sound design

Quand on parle de bruiteur, on a tendance à se faire l’image du gars qui tape sur des noix de coco pour imiter un cheval au galop dans un vieux films des années 40. Bon… A vrai dire, c’est toujours une technique valable et utilisée de nos jours…  Moduler les sons, les détourner et les intégrer à un ensemble sonore cohérent sont des étapes clés dans l’élaboration et la production de jeux et de films. 

Certains nous diront : « nous, on télécharge nos sons de bruitage sur internet », et oui ils ont raison : il existe effectivement des sonothèques toute faites sur internet et en voici quelques-unes qui peuvent dépanner (à titre indicatif) : 

Hollywood Edge: https://www.hollywoodedge.com

BBC Sound Effects Library: https://www.sound-ideas.com

Blastwave FX: https://www.blastwavefx.com

La plupart de ces sonothèques sont payantes (1000€ à 10 000€), et on ne vous apprendra rien en vous disant qu’il est toujours possible de trouver des sons gratuits sur internet… Cependant, après des heures de recherches et d’essais, on a peine à trouver des sons qui correspondent parfaitement à l’ambiance sonore souhaitée et encore moins des sons cohérents entre eux. C’est là que l’équipe BPF, et autres adeptes du système D, interviennent ! Ces derniers mois, nous avons dû faire preuve d’imagination et de créativité pour créer des ambiances sonores immersives et originales ! L’important et le plus complexe dans ce travail de bruitage est de produire des sons crédibles ; tellement crédibles qu’on ne les remarque pas. Bruit de pas, chant d’oiseau, grincement de portes, vent dans les montagnes, etc. Tout y passe !

 

Nos 5 Conseils pour débuter en Sound Design

Oser essayer

Ne pas hésiter à essayer et réessayer. Cela paraît bête dit comme ça, mais parfois on trouve le son juste au hasard. On tape un objet sur un autre, même si ces objets n’ont rien à voir avec le bruit recherché. Tu cherches un son d'os brisés ? Écrase ton paquet de chips préféré... Le résultat est stupéfiant.

Le processus de création de son est long et fastidieux. C'est un métier qui demande beaucoup de maîtrise et d'expérience. Donc soit patient et essaie de nombreuses choses. Laisse parler ton imagination et suit ton instinct.

Try again

 

Empiler et combiner plusieurs sons

Comme dit précédemment, il faut essayer de nombreuses choses pour trouver le son parfait. Et l'un des meilleurs moyens d'y parvenir est d'associer et « empiler » différents sons. Par exemple, nous avons créé un rugissement de dragon en empilant un rugissement de tigre, un meuglement de vache, un son de corne de brume, moi qui crie et quelques sons électroniques. En plus de donner de très bons résultats, c'est très drôle à faire !

Bon, parfois, les empilements ne ressemblent à rien et il faut chercher d'autres combinaisons. Mais on vous fait confiance !

Chimère

 

Un son réaliste est-il nécessairement crédible ? Vous avez 2 heures.

A partir de maintenant, nous entrons dans la partie métaphysique et philosophique du sound design. Un son réaliste est-il nécessairement crédible ? Et bien non !

Il ne faut pas confondre crédible et réaliste. En sound design, on se rend vite compte qu'un son réaliste n'est pas nécessairement crédible. Prenons l'exemple du bruit de deux épées qui s'entrechoquent. Croyez nous, le véritable son n'est pas mythique du tout… Nous avons essayé avec de vraies épées forgées (et ouais), et la plupart du temps ça faisait juste un vieux « toc… » pas terrible. Le son était beaucoup plus crédible et impressionnant en utilisant des couteaux de cuisine et des outils en fer (on repassera pour le combat mythique…).

Sword sound

 

S'aider d'une vidéo

Vous manquez d'inspiration pour un son, aidez vous d'une vidéo illustrant ce son. C'est un moyen simple pour trouver un son crédible et efficace. Il  est beaucoup plus simple de trouver un son avec l’image sous les yeux ! De même, synchroniser le son et l'image à la fin est un moyen très efficace de vérifier que le son convient. 

Vidéo et son

 

Utiliser des effets

EQ, compression, phaser, reverb, delay, saturator, il existe une quantité pléthorique d'effets qui vous permettront de totalement modifier votre son de base jusqu'à le rendre méconnaissable.  Le traitement EQ va être primordial dans cette recherche de son. On a fait plusieurs articles sur le sujet Plugins gratuits – Top 5 des plugins pour débuter en mixage et 7 VST gratuits pour sublimer le mixage des voix , peut-être y trouverez-vous votre bonheur.

Fabfilter

 

 

Le mot de la fin

Enfin, il nous semblait primordial de souligner l’importance du bruitage et de l’ambiance sonore générale dans un projet tel qu’un jeu vidéo ou un film. Ces petits sons, qui paraissent anodins et qu’on ne remarque pas, sont une part essentielle à l’immersion du joueur/spectateur.  

En espérant avoir un peu éclairci ce côté obscur du sound-designer ! Je vous invite à jeter un œil (et une oreille) à nos récents projets !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *